Incendie à Saint-Polycarpe

Incendie à Saint-Polycarpe

 

Depuis quelques jours, le Suroît est touché par une vague de froid importante. Le mercure oscillant autour de -30 degrés Celsius a causé, depuis hier, quelques bris d’aqueduc, c’est ce qui s’est produit ce matin. Les conséquences ont été importantes pour un restaurateur de Saint-Polycarpe qui a vu son commerce être visité par les pompiers. 

Quel est le lien entre ces deux événements? Selon les informations obtenues par Néomédia Vaudreuil-Soulanges, le sous-sol du restaurant en question a été la cible d’une inondation à la suite d’un bris d’aqueduc survenu plus tôt ce matin à Saint-Polycarpe.

Un incendie aurait par la suite pris naissance sur place, ce qui a nécessité l’intervention des pompiers de la localité, dont la caserne est située en face sur la rue Sainte-Catherine.

Plusieurs intervenants sur place

Selon le directeur du Service de sécurité incendie de Saint-Polycarpe, Michel Bélanger, qui supervisait la scène, l’incendie fera l’objet d’une enquête. Toutefois, « tout porte à croire que la cause est d’origine électrique. »

Dès l’appel initial, plusieurs services de sécurité incendie se sont rendus sur place pour prêter main forte à leur collègue de Saint-Polycarpe. Parmi eux, on retrouve les sapeurs de Saint-Clet, Rivière-Beaudette, Ste-Marthe, Sainte-Justine de Newton et Saint-Télesphore.

Les travaux publics de la municipalité de Saint-Polycarpe ont aussi prêté aidé les pompiers à leur manière. Dès le début de l’incendie, ils se sont rendus sur place pour épandre des abrasifs et du sable pour permettre aux autorités un accès sécuritaire au lieu.

Le froid, un adversaire coriace

Alors que le mercure affichait -34 degrés Celsius ce matin avec le facteur vent, le froid a été un adversaire coriace pour les pompiers. Au moins, quatre tuyaux se sont rompus sous la pression d’eau et le froid sibérien.

Pour lutter contre cet adversaire coriace l’UCMU a aussi été appelé sur place. Son rôle? Apporter du soutien aux sapeurs en leur permettant de se réchauffer, d’avoir une boisson chaude ou de manger quelque chose. Deux locataires d’un bloc appartement adjacent au restaurant touché ont aussi été pris en charge par l’UCMU.

On ne rapporte aucun blessé et les dommages au bâtiment touché se situent surtout au sous-sol.

Un avis préventif d’ébullition d’eau est en cours à Saint-Polycarpe, en lien avec le bris d’aqueduc.